Achat local d'activité à BREST

13 biens trouvés.

Acheter des locaux d’activité peut être une forme d’investissement immobilier. Sur Brest, des entreprises ou des professions libérales installées depuis longtemps considèrent également ce type d’acquisition comme un moyen de se constituer un patrimoine. Ce calcul peut s’avérer tout à fait rentable, à condition de se réfléchir et de se calculer avant même de signer le contrat d’achat.

Quels types de locaux d’activités sont à acheter sur Brest ?

Activités commerciales comme artisanales ou libérales peuvent s’exercer dans les locaux commerciaux. Ces métiers, tous différents, n’ont pas les mêmes besoins en termes de bâtiments.

Dans le bassin brestois, le marché immobilier compte ainsi :

  • des locaux commerciaux : tournés vers les particuliers comme vers les professionnels ;
  • des entrepôts et des bâtiments industriels : voués à la gestion de stock comme à la transformation de matières premières ;
  • des bureaux professionnels : pour les professions libérales, composés d’espaces ouverts ou de multiples bureaux fermés.

Pourquoi acheter ses locaux d’activité ?

Acheter est toujours un investissement. Le calcul se fait entre le montant de la location et celui du crédit : pour que l’acquisition du local d’activité soit rentable, le coût du crédit ne doit pas dépasser celui des loyers payés antérieurement. Si c’est le cas, l’achat permet de :

  • ne pas être confronté aux soucis inhérents à la location (notamment les hausses des loyers, qui peuvent être recalculés tous les trois ans)
  • ne pas risquer un déménagement non désiré (ce qui est surtout le cas pour les baux professionnels, qui permettent aux propriétaires de ne pas renouveler une location)
  • pérenniser l’activité de l’entreprise dans les locaux occupés, ce qui facilite la fidélité de la clientèle.

La fiscalité de l’achat de locaux d’activité

À Brest, comme ailleurs en France, on voit de plus en plus de dirigeants d’entreprises qui achètent directement les locaux de leur activité. Ils peuvent ensuite les louer au nom de leur société. Deux manières permettent de procéder à cette transaction, soit en achetant les locaux en son nom propre, soit en créant une SCI (société civile immobilière). N’hésitez pas à faire appel aux services de l’Immobilière d’entreprise pour mieux connaître les avantages et inconvénients de chaque procédé.
Il reste néanmoins possible que l’entreprise elle-même acquière les locaux professionnels. Ils ont alors inscrits à l’actif de la société. La valeur de celle-ci augmente en fonction de cet achat, ce qui peut avoir un impact auprès des banques.
De nombreuses dépenses générées à l’occasion de l’achat sont déductibles des bénéfices :

  • les frais d’acquisition
  • les intérêts des emprunts
  • les frais d’assurance
  • les frais d’entretien et/ou de réparation.

Revendre ses locaux professionnels

Si l’achat d’un local d’activité est toujours une promesse d’avenir, il faut néanmoins envisager la revente, dans le futur. En cas de vente des locaux professionnels, les plus-values professionnelles seront imposables. Si l’achat a été réalisé par le dirigeant via une SCI, les loyers obtenus sont soumis au régime des revenus fonciers et divisés entre les membres de la SCI. Lors de la revente, les plus-values sont alors soumises au régime des plus-values immobilières privées.

Une recherche spécifique ?

Notre équipe est là pour vous accompagner dans vos projets.
Contactez dès à présent votre conseiller le plus proche.

Recevez nos dernières opportunités
et l'actualité réglementaire